mercredi 24 juin 2015

U comme... Utiliser les permaliens des archives en ligne

Les quoi !!?

Les permaliens, ou liens permanents. Vous connaissez ?
Ces chaines de caractères sont bien pratiques pour renvoyer par exemple vers l'image d'un acte d'état civil mis en ligne sur le site d'un service d'archives départementales.
Ce qui est plus intéressant que de copier l'adresse URL (http://archivesdepartementales....) est que le permalien est garanti. Cela signifie qu'il sera toujours valide. Et alors ?
Imaginons que les départements changent de nom ou que les archives ne soient plus départementales ou qu'une nouvelle norme exige que le lien soit désormais de type "http://ad...." vous pourrez toujours fouiller dans vos notes mais les liens URL qui auront changé le moindre caractère seront tous morts et inutiles.

Alors que le permalien, si obscure apparaît-il aux béotiens, sera toujours valide. Intéressant non ?

Par exemple, si je cherche l'acte de naissance de mon aïeule Zéna GAGNEUX, je sais grâce aux notes déjà prises que je le trouverai sur le site des archives départementales de la Vienne. Je clique et je vais interroger le registre d'état civil de la commune de Saint-Rémy-sur-Creuse 1893-1902, et rejoindre la vue 118/172.
Ou bien suivre le lien suivant : http://archivesnumerisees.cg86.fr/ark:/28387/88143c9c805f46f1d5b8dd3801630c93

Ceci est un permalien. On voit bien qu'il commence comme l'autre, mais il contient ARK qui garantit la pérennité du lien. Alors comme nous sourçons nos données, nous pouvons aussi leur lier cette référence qui facilité l'accès immédiat à un document.
Sur le site des AD86 il faut cliquer sur le bouton Créer le lien en haut à droite, il vous ouvre une fenêtre centrale. Il faut copier le lien.



Voir sur ce site les sites d'archives départementales et communales (entre autres) qui utilisent cette option. Notez que les AD de la Vienne n'y sont pas référencées, et pourtant cela fait des années qu'elles la proposent.

La base Mémoire des Hommes l'utilise et la propose aussi. Ainsi, on peut consulter la fiche d'Alfred Edmond TRAINSON, mort pour la France, en joignant drectement le lien : http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m00523a028202251/5242c0acec6ce



3 commentaires:

D'ors et d'arts a dit…

Merci pour cette précieuse astuce !

Léti a dit…

Au pied des pages des documents lisibles sur Gallica vous avez aussi ces permaliens.

Sandra Cossevin a dit…

Merci pour cette technique que je ne connaissais pas et qui est très intéressante.